Ces dernières années, plusieurs gros groupes de distribution ont décidé de développer en interne des centres d’appels pour relancer et solliciter les clients. Un choix certes coûteux, mais qui se révèle payant.

 

Il y a tout juste un an, le groupe Vulcain commençait à passer ses premiers coups de téléphone depuis sa plateforme de Vénissieux (69). Cinq téléconseillers ont été recrutés pour gérer les appels sortants de l’ensemble des concessions composant la plaque Rhône-Alpes. Un opérateur a également pour mission, depuis avril 2017, de contacter les clients des affaires Citroën et DS de Clermont-Ferrand (société Oppidum). « La décision a été prise en avril 2016 par le comité de direction de développer cette plateforme, précise Georges Ferreira, responsable marketing et communication du groupe. Il a fallu ensuite sept mois de développement informatique et de recrutement. » Pour mettre sur pied ce projet, l’opérateur s’est inspiré du centre d’appels mis en place par le groupe Tressol- Chabrier à Montpellier.